Année “Laudato sì”

Du 24 mai 2020 au 24 mai 2021 nous vivons l’année Laudato sì. Le Pape François a invité « toutes les personnes de bonne volonté à y adhérer, à prendre soin de notre Maison commune et de nos frères et sœurs les plus fragiles ».

«Nous espérons que cette année et la décennie à venir pourront véritablement constituer un temps de grâce, une expérience de vrai Kairos et un temps de “Jubilé” pour la Terre, pour l’humanité et pour toutes les créatures de Dieu», explique le Dicastère dans son message de présentation.

 «L’encyclique nous offre en effet une boussole morale et spirituelle pour nous guider sur ce chemin commun, visant à créer un monde plus intéressé, plus fraternel, plus pacifique et plus durable». Cette année spéciale constitue donc «une occasion unique de transformer la lamentation et le tourment actuels en la naissance d’une nouvelle façon de vivre». Pour «imaginer un monde post-pandémique, nous devons tout d’abord adopter une approche intégrale, “car tout est intimement lié et les problèmes actuels exigent un regard qui prenne en compte tous les aspects de la crise mondiale”

Prix, concours, parcours de conversion écologique

Parmi les nombreuses initiatives qui jalonneront l’année, signalons d’abord la remise d’un prix Laudato Si’, lors de l’ouverture et de la clôture de l’année, afin «d’encourager et de promouvoir les initiatives, aussi bien individuelles que communautaires, en faveur de la maison commune». Il y aura sept catégories (avec des sous-catégories pour certaines d’entre elles): meilleur leader Laudato Si’, meilleure famille, meilleur établissement scolaire, meilleure communauté de foi, meilleure initiative, meilleure initiative économique/financière/entrepreneuriale/sanitaire/professionnelle/agricole, meilleure initiative de communication.

Une plateforme d’initiatives Laudato Si’ sera également lancée, afin de «rendre les communautés du monde entier complètement durable, dans l’esprit de l’écologie intégrale de Laudato Si’». Dans ce cadre, différents types d’institutions (hôpitaux, entreprises agricoles, diocèses, communautés religieuses, familles…) s’engageront dans un parcours de sept années pour cheminer vers la durabilité.

Des rassemblements figurent aussi au programme, tels que L’Économie de François, à Assise, repoussé au 21 novembre prochain en raison de la pandémie, ou encore une table-ronde au Forum Économique mondial de Davos, du 26 au 29 janvier 2021. Des «projets spéciaux» sont enfin évoqués, par exemple une plantation d’arbres menée par des jeunes, des “chapelles vivantes Laudato Si’”, une

“Plastic Bank” ou “banque du plastique” pour lutter contre la pollution des matières plastiques, ou encore le “Concours Bilblique 2020”, premier concours mondial lancé sur les réseaux sociaux autour de la Bible et de Laudato Si’.

La collaboration de tous

«Nous invitons tout le monde à se joindre à nous», écrit le Dicastère. «L’urgence de la situation est telle que des réponses immédiates, holistiques et unifiées sont nécessaires à tous les niveaux, tant local que régional, national qu’international. Il est notamment nécessaire de créer un “mouvement de base” à partir de la base, et une alliance entre toutes les personnes de bonne volonté», conclut-il. De cette manière, comme l’a écrit le Pape François dans son encyclique, «nous pouvons collaborer comme instruments de Dieu pour la sauvegarde de la création, chacun selon sa culture, son expérience, ses initiatives et ses capacités» (LS 14).

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *