Mère Saint Augustin, Anne Quinon,

née à Saint Priest (Banlieue de Lyon),

le 8 septembre 1799

Mère Saint Augustin, fondatrice des soeurs de Marie Joseph

Mère Saint Augustin, née sous le nom d’Anne Quinon est la sixième enfant d’une famille de petits commerçants.

Dès l’âge de 18 ans, le 26 septembre 1817, elle se présente à la prison de Saint-Joseph et devient “Charlotte”. Ensuite, ce petit groupe de femmes, “les charlottes”, vont s’affilier avec les Sœurs de Saint-Joseph de Lyon… Ainsi, Anne Quinon prend l’habit en avril 1820 sous le nom de Sœur Saint Augustin. Puis, elle fait sa Profession religieuse, le 26 octobre de la même année et continue son action auprès des prisonniers.
En 1835, Mère Saint-Augustin devient Provinciale des religieuses de la Section Prison des sœurs de Saint Joseph.

Les Soeurs de Marie-Joseph

En 1841, cette branche prend son autonomie pour former une nouvelle Congrégation : les Sœurs de Marie-Joseph pour les prisons. Mère Saint-Augustin installe la Maison-Mère au Dorat dans la Haute Vienne et fait reconnaître le nouvel Institut à Rome.

Ensuite, à la demande du gouvernement, elle multiplie les fondations des communautés en prison (35 en 18 ans) avec une activité inlassable malgré les soucis de toutes sortes : épreuves financières, épidémie de choléra, évènements politiques (deux révolutions), montée de anticléricalisme, qui affecteront sa santé.

En 1857, elle demande à être déchargée de sa responsabilité, puis, deux ans après, elle meurt à MONTBRISON, dans la Loire, le 4 août 1859, quelques heures avant le Curé d’Ars.
Son corps repose au cimetière du Dorat.

 

A l’occasion du 150º anniversaire de la naissance au Ciel de notre fondatrice, Mère Saint Augustin, nous avons réalisé un CD de chants et textes médidatifs.

Pour vous procurer le CD, merci de nous contacter.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *