la Toussaint

«La solennité de la Toussaint nous rappelle que nous sommes tous appelés à la sainteté. Les saints de tous les temps, que nous célébrons tous ensemble aujourd’hui, ne sont pas simplement des symboles, des êtres humains distants et inaccessibles. Au contraire, ce sont des gens qui ont vécu les pieds sur terre ; ils ont fait l’expérience du labeur quotidien de l’existence avec ses succès et ses échecs, trouvant dans le Seigneur la force de ressusciter encore et encore et de continuer sur le chemin.»

La sainteté ne peut donc pas être seulement atteinte «par ses propres forces» mais elle est «le fruit de la grâce de Dieu et de notre libre réponse à celle-ci. La sainteté est donc un don et un appel».

Une grâce qui ne s’achète pas

C’est une grâce de Dieu que «nous ne pouvons ni acheter ni troquer, mais que nous accueillons, participant ainsi à la même vie divine par l’Esprit Saint qui demeure en nous depuis le jour de notre Baptême». La sainteté est «une réponse au don de Dieu, parce qu’elle se manifeste comme une prise de responsabilité. Dans cette perspective, il est important de prendre un engagement sérieux et quotidien à la sanctification dans les conditions, les devoirs et les circonstances de notre vie, en essayant de vivre tout avec amour, avec charité».

Même dans les fatigues du chemin de la vie dans la «cité terrestre», nous devons continuer à regarder avec espérance vers «la Cité sainte», c’est-à-dire vers les saints qui nous ont précédé dans le Royaume.

Ce ne sont pas des êtres lointains dont les vies seraient des légendes abstraites, mais nos frères et sœurs, des témoins d’une sainteté «de la porte d’à côté, de ceux qui vivent près de nous et qui sont le reflet de la présence de Dieu», a-t-il une nouvelle fois souligné en répétant des mots contenus dans son Exhortation apostolique Gaudete et exsultate.

«La mémoire des saints nous conduit à lever les yeux au ciel : ne pas oublier les réalités de la terre, mais les affronter avec plus de courage et d’espérance», a conclu le Pape.

Honorer nos défunts avec respect et fidélité

Après la récitation de la prière de l’Angélus, l’évêque de Rome a remercié «tous ceux qui, dans les paroisses et les communautés, font la promotion d’initiatives de prière en ces jours pour célébrer la Toussaint et commémorer les morts. Ces deux fêtes chrétiennes nous rappellent le lien qui existe entre l’Église de la terre et celle du ciel, entre nous et nos proches qui sont passés dans l’autre vie.»

Il a annoncé qu’il irait célébrer ce samedi 2 novembre une messe dans les Catacombes de Priscille, «un des lieux de sépulture des premiers chrétiens de Rome».

«En ces jours où, malheureusement, il y a aussi des messages de culture négative sur la mort et les morts, je vous invite à ne pas négliger, si possible, une visite et une prière au cimetière.»

Pape François Toussaint 2019

 

“La sainteté est la marque de l’amour de Dieu”

” …La sainteté n’est pas quelque chose d’inaccessible ou de réservé à l’au-delà.
Elle est le chemin de la vie chrétienne, chemin à tracer jour après jour.
Par notre baptême, elle nous est donnée, elle est la marque de l’amour de Dieu :
à nous d’accueillir l’Esprit Saint dans nos vies quotidiennes pour devenir fils ou filles du Père à la suite de Jésus : “Bien-aimés, dès maintenant nous sommes enfants de Dieu…” (1Jn 3,2)

C’est la fête de tous les saints

Ceux qui sont connus, ceux qui ont été reconnus par une canonisation, mais aussi ceux qui sont restés dans l’oubli. Chaque 1er novembre, l’Eglise célèbre donc ceux et celles qui ont vécu dans la fidélité à l’Evangile et au service de tous, ceux et celles qui, connus ou inconnus, ont été de vivants témoins du Christ.
C’est une fête belle et joyeuse, qui a longtemps été célébrée à proximité des fêtes de Pâques ou de la Pentecôte.

Il ne faut pas confondre la Toussaint (1er  novembre) et la fête des défunts (2 novembre).

Qu’est-ce qu’un saint ?

C’est quelqu’un qui a vécu dans l’exigence de l’amour évangélique, qui a accompli la volonté de Dieu. Tous les hommes sont appelés à la sainteté, par des chemins qui peuvent être très différents mais qui sont tous accessibles.

Qu’est-ce que la Toussaint ? sur le portail de l’Eglise catholique

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.