Rencontre nationale des Visages de la Miséricorde

L’EGLISE EST BELLE LORSQU’ELLE EST MISERICORDIEUSE

Rencontre nationale des Visages de la Miséricorde

 

 

Témoignage donné par sœur Emmanuelle (Sœurs Marie Joseph et de la Miséricorde) au cours de cette rencontre

“Miséricorde,  Espérance au cœur de la Prison”

“Dès les premiers instants de son arrestation, la personne sombre dans une nuit profonde…coupable ou pas coupable ? Traumatisée par des heures de garde à vue…vérifications….interrogatoires…., elle découvre avec effroi, le monde hostile de la prison.

C’est le choc !..

Subitement, elle devient un être à part : séparée de tout, de sa famille, de ses enfants…confrontée la lourdeur administrative. Elle devient un numéro…un dossier…une affaire. Elle perd toute autonomie.

Et pour la personne étrangère, c’est la double peine. Elle est plongée dans une nuit d’incompréhension totale.. Se faire comprendre, même du B.A-ba, c’est une lutte incessante, un faussé culturel à franchir à chaque instant…

«  Je suis tombée bien bas » disent –elles souvent. Plus de travail, plus de repères ; elle n’est plus rien pour personne ni pour elle-même..

«  Que vais-je devenir » ?

Où est l’Espérance ?……..Comment relever la tête ?

Peu à peu, elle réalise où son délit l’a conduit :

« ….Je suis foutue »…..

Alors, un long chemin de reconstruction se met en marche….et parfois dans sa détresse, l’Espérance, l’aide à tenir.

En prison elle rencontre des personnes qui l’aident à retrouver une dignité :

« Bonjour Madame »……. La parole lui est donnée. Doucement, elle redevient une personne. Elle relève la tête. Après l’angoisse, la révolte, la sidération parfois, vient le temps de la réflexion.

Un enseignant, un aumônier, une infirmière…peuvent d’un mot, d’un regard, susciter un retour sur soi.

«  On me traite de « terro »…mais je suis bien autre chose »……..

«  Je ne suis pas une mauvaise personne…On peut me juger d’après mon acte, qui est répressible, mais pas sur ma personne »…..

En prison, la détenue passe son temps à espérer, à attendre. Il y a un lien très fort entre l’attente et l’Espérance.. Attendre, sans cesse attendre…..un regard, une main tendue, une visite, la famille, les enfants, un courrier, le procès, et enfin la condamnation…un chemin vers la sortie………

Et Dieu dans tout cela ?

Il est très présent. La Foi et la religion ont une place importante en Prison.

Et pour nous, qui sommes chrétiens, se rassembler pour célébrer le Christ Vivant et écouter sa Parole, prier ensemble ou seul en cellule, c’est prendre une place de liberté…c’est élever son cœur et son âme au-delà des barreaux et des misères.         La prière est un acte d’Espérance…

Et si la Foi et l’Espérance ne peuvent émerger dans les cœurs trop blessés, notre présence à nous Sœurs de Marie Joseph et de la Miséricorde, est une Espérance qui les aide à tenir… à trouver ce qui est positive dans leur vies…à rebondir…. A regarder vers l’Avenir…

Notre Espérance devient leur Espérance…… !

Dieu n’enferme jamais l’homme dans son péché. Il l’appelle à grandir, et à croire qu’un avenir est toujours possible. !

« J’étais en Prison et vous êtes venus à moi »…..Ces paroles de St. Mathieu résonnent dans notre cœur quand nous franchissons chaque jour les portes de la Prison, à la rencontre de l’autre…de Jésus Christ lui-même….

Mère St. Augustin, une de nos Fondatrices, nous laisse ces derniers mots, qui à eux seuls résument l’Espérance qui nous habite et éclaire tous ceux et celles que nous rencontrons…..

«  Sous l’écorce hélas parfois rude des âmes, réside un tabernacle auquel Dieu peut rendre sa beauté première »…….

Rien n’est impossible à Dieu……

L’Espérance n’est pas morte….La Miséricorde nous précède !…..

Pour plus d’information : Site internet Congrès Miséricorde France.

 

 

PROGRAMME de la Journée

13h30 -14h00 Accueil – chants : animation Matthieu COSSIEZ, Artiste chrétien

14h00 Accueil par le Père Guy Morel, curé de Saint Pierre de Neuilly 

    Mot d’introduction de Mgr Albert-Marie de Monléon, o.p., Evêque émérite de Meaux, Coordinateur des congrès de la Miséricorde en France

14h15-14h50 Prière et vénération des reliques de Ste Faustine et St Jean-Paul II   

14h50-15h00 Chapelet de la Miséricorde (Animation par différents Témoins  de Miséricorde)

15h00-16h20 Témoignages de Miséricorde 

Miséricorde et écoute de la Parole de Dieu 

Elisabeth Piquart, Petites Ames

Miséricorde et Travail

Jordane Portela, père de famille, osthéopathe

Prier la Miséricorde Divine 

Père Christophe, Pères Pallottins – Apostolat de la Miséricorde Divine curé de la paroisse Saint Jacques-Saint Christophe la Villette Paris 19où résident des immigrés

Miséricorde, force pour des personnes en situation de précarité 

Bruno et Corinne Caumartin, le Relais Saint Martin

Miséricorde, espérance pour les baptisés divorcés

Viviane Mugnier, Miséricorde et Vérité

Miséricorde et accueil de la Vie 

Mère Marie Thomas et Soeur Marie Simon Pierre, Petites Sœurs des Maternités catholiques

Miséricorde au quotidien et vie fraternelle 

Marie-Jeanne Vincent et Véronique Boischot Communauté Gennésaret 

Miséricorde, lumière pour des personnes en situation de handicap 

Frère Marc, communion fraternelle de Jésus Serviteur

Miséricorde, espérance au cœur de la prison 

Soeur Conchita, Sœurs Marie Joseph et de la Miséricorde

Miséricorde, réseau de prière et correspondants : fraternité pour les personnes détenues

Véronique Brun, visiteuse de prison –  Michel Charron, ancien détenu –  Ludovic Mabire, correspondant de personnes en détention  Fraternité Le Bon Larron 

Témoins de la Miséricorde du Père au cœur de la société

Soeur Reine-Claude, Sœurs de la Miséricorde de Sées

Servir la Miséricorde Divine 

Serviteurs de la Miséricorde

Parlez-moi d’Amour – Jeunes

Valérie et Privat Ternynck 

16h20-17h30 A la rencontre des Visages de la Miséricorde  – Visite des stands et dialogues avec les témoins.

 

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.