Soeurs de Marie Joseph et de la Miséricorde
http://soeursmariejosephetmisericorde.org/A-Lire

A Lire !

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 1er juin 2017
  • réagir

JPEG - 45.7 ko

Au coeur de la Miséricorde Divine avec Thérèse d’Avila

Auteur : Père Marie-Joseph Huguenin. EDB

Description : Parmi le grand nombre d’études consacrées à Thérèse d’Avila, aucune à ce jour n’avait mis en lumière dans toute son ampleur son expérience extraordinaire de la miséricorde divine.
Après avoir publié une thèse sur ce sujet, Marie-Joseph Huguenin nous livre le fruit de son enquête, qui permet à un large public de bénéficier de ses recherches. Il analyse d’abord la genèse de cette expérience, la situe dans son cadre social, historique et dans l’itinéraire spirituel qui l’a vue naître. Il aborde ensuite ses conséquences et ses ramifications au niveau de l’œuvre doctrinale de la sainte : la Miséricorde Divine apparaît clairement comme la clé de la pensée thérésienne.

Thérèse nous amène, par son expérience personnelle, à la contemplation du Dieu vivant et nous conduit au cœur même de la Révélation biblique, qui dévoile essentiellement que Dieu est Miséricorde. La sainte témoigne que Dieu se penche vers l’homme avec amour, pour le relever de sa misère, lui révéler sa dignité, et partager avec lui une amitié divine. Le réalisme féminin de Thérèse nous ramène à notre quotidien. Elle se présente à nous comme celle qui a su, par l’oraison, accueillir la Miséricorde Divine.

Son enseignement s’en trouve totalement renouvelé et d’une actualité insoupçonnée. 500è anniversaire de la naissance de sainte Thérèse d’Avila 1515-2015

La miséricorde : un aspect peu connu et pourtant fondamental de son oeuvre Le père Marie-Joseph Huguenin, docteur en théologie, a été ordonné prêtre en 1982. Il a publié une thèse sur L’expérience de la miséricorde divine chez Thérèse d’Avila, Fribourg-Paris 1993 (2e édition) et une nouvelle édition de La Montée du Mont Carmel avec un guide de lecture, Toulouse 1999. Il anime des Écoles de Prière et exerce un ministère de proximité en paroisse.

JPEG - 108.3 ko

Le Regard de la Miséricorde de Raniero Cantalamessa
Petit traité sur la Miséricorde de Dieu et celle de l’homme, Éditions des Béatitudes

L’Année de la miséricorde, qui a débuté à l’occasion du 50e anniversaire de la clôture de Vatican II, s’inscrit dans la dynamique initiée par le concile. Dans son discours du 11 octobre 1962, rappelle l’auteur, Jean XXIII indiquait en effet que la nouveauté et le style du concile qu’il ouvrait résidaient dans la miséricorde.

Le capucin explore ce « mystère » de l’amour « viscéral » de Dieu pour l’humanité en suivant « le fleuve de miséricorde » qui parcourt l’histoire du salut. Sa réflexion aborde le mystère de la Trinité, la souffrance de Dieu, l’imitation de l’homme par Dieu par l’Incarnation…

La réflexion, jamais abstraite, s’appuie constamment sur les Écritures qui révèlent comment la miséricorde de Dieu qui s’est faite chair va à la rencontre des pécheurs et change leur vie. De ce don qui nous est fait découle l’appel à être nous-mêmes miséricordieux « comme notre Père céleste ».

JPEG - 7.5 ko

Dieu de justice ou de miséricorde ? Pierre Descouvemont Ed. L’Emmanuel 2009

Face à la tendance fréquente d’opposer justice et miséricorde, le père Pierre Descouvemont, nous montre combien Dieu et à la fois profondément juste et infiniment miséricordieux. Auteur à succès, le père Pierre Descouvemont se révèle une fois de plus « dans le fond comme dans la forme de son enseignement,
un théologien de l’équilibre » comme le présente bien le père Guillaume de Menthière dans sa postface.

Le livre
• Un théologie très accessible
• De nombreux appuis bibliques
• Des illustrations, des exemples de figures de la foi (sainte Faustine, grand apôtre de la Miséricorde, Jean Paul II pardonnant à son agresseur etc.)
• De fausses interprétations repérées par l’auteur et trop souvent données sur la justice divine.

JPEG - 46.1 ko

}

Paul et la miséricorde de Chantal Reynier. Éditions du Cerf

Les écrits de Paul peuvent-ils apporter un éclairage sur la miséricorde ? Spontanément, cela ne va pas de soi. Paul n’est-il pas avant tout « celui qui nous parle de justification, de foi ou encore de ri-gueur morale » ?

Mais à lire ses écrits, « nous découvrons à quel point la miséricorde constitue un élément essentiel de la vie et de la mission de l’Apôtre », écrit Chantal Reynier. « Il m’a été fait miséricorde », confie Paul (1 Tm 1, 13) à son correspondant une dizaine d’années après sa rencontre avec le Christ sur le chemin de Damas.

Paul le fait, explique la bibliste, non pour se vanter, mais parce qu’il est convaincu que ce qu’il a vécu de singulier et d’unique vaut pour tous : la miséricorde de Dieu est à la source de toute vie chrétienne.

Son expérience de la miséricorde divine offre de fait une clé de lecture à l’ensemble de ses écrits. En suivant ce fil, l’auteur nous fait découvrir un visage de l’Apôtre des Nations sans comparaison avec l’imaginaire répandu d’un homme intransigeant.
Dominique Greiner

JPEG - 22.2 ko

Dieu sans idée du mal. Méditations sur la miséricorde, de Jean-Miguel Garrigues Ad Solem

Si Dieu existe, pourquoi le mal ? Une réponse classique à cette question consiste à situer l’origine du mal moral, sous forme de permission, dans les idées divines. C’est pourtant dans une direction très différente que nous entraîne Jean-Miguel Garrigues.

Le dominicain dit avoir été un jour ébloui par ce qu’a écrit saint Thomas dans la Somme théologique : « Dieu n’a pas idée du mal. » Dieu est absolument innocent car Il est infiniment étranger au mal. Il ne peut prévoir le mal, ni même le « voir » car Il n’a rien de commun avec lui.

Le théologien entraîne alors le lecteur dans sa « contemplation du mystère de l’innocence de Dieu ». Il le fait en s’appuyant sur l’icône de la Trinité de Roublev et sur la fresque du Christ aux outrages de Fra Angelico où Jésus, les yeux bandés, ne peut voir le mal.

Sans jargon, mais sans rien céder sur l’exigence, Jean-Michel Garrigues conduit le lecteur à découvrir « l’accomplissement du dessein bienveillant (de Dieu) à travers les contradictions du mal

JPEG

« Le nom de Dieu est Miséricorde » Pape François

R. Laffont-Presses de la Renaissance 2016

« Le nom de Dieu est Miséricorde », tel est le titre du livre-entretien du Pape François avec le journaliste italien Andrea Tornielli. Distribué dans 86 pays, l’ouvrage a été présenté ce matin à Rome par le Cardinal Secrétaire d’Etat Pietro Parolin et l’acteur italien Roberto Benigni.

Le volume, dont le titre est écrit de la main du Saint-Père sur la couverture des éditions anglaise, espagnole, française, italienne et portugaise, est divisé en neuf chapitres. Il commence par "Le temps de la Miséricorde" et se termine par "Pour bien vivre le Jubilé". Tout au long des autres chapitres le Pape dialogue avec Andrea Tornielli, avec qui il s’est entretenu pendant quatre heures l’été dernier.

Ce dernier lui a posé une quarantaine de questions dont le fil conducteur est la divine miséricorde,"la carte d’identité Dieu", selon la formule du Pape.

Pour lui la confession n’est pas un nettoyage ou une torture. Elle doit être fondée sur l’écoute et non se transformer en interrogatoire. L’Eglise condamne le péché mais embrasse le pécheur, et pour ce il est besoin de la miséricorde de Dieu. Après s’être confessé, il faut prendre conscience que la logique de Dieu est une logique d’amour. Certes elle a scandalisé les docteurs de la Loi, mais l’attachement formel aux règles conduit à ne pas voir le salut que Dieu nous offre.

Ce sont là quelques-uns des arguments abordés par le Saint-Père, qui insiste au chapitre 7 pour rappeler que la corruption est un péché élevé au rang de système, que la compassion doit vaincre la mondialisation de l’indifférence, et que la pratique des œuvres de miséricorde est la pierre de touche du chrétien.

Dans ce livre, déjà considéré par beaucoup comme une synthèse de l’enseignement papal, le Saint-Père répond souvent au vaticaniste de La Stampa en utilisant des souvenirs de jeunesse ou des événements liés à son expérience de pasteur. Il explique aussi les raisons qui l’ont amené à convoquer une Année Sainte extraordinaire consacrée à la Miséricorde, mot-clé de son magistère.

Fr. Albert-Marie de Monléon, Parole et silence, décembre 2015

Une méditation sur la miséricorde, qui selon l’évêque est chemin de bonheur pour l’homme à travers la confiance, la prière et le dialogue. Le culte chrétien témoigne ainsi d’un Dieu proche des hommes, qui les ouvre à la transcendance.

Le Pape François, à la suite de Jean-Paul II et de Benoît XVI, nous invite, sans cesse, à la Miséricorde. Il aime répéter : « Ce temps est le temps de la Miséricorde », et son annonce de l’Année jubilaire de la Miséricorde (8 décembre 2015 - 20 novembre 2016) est une nouvelle étape de son zèle pressant pour mettre la Miséricorde au coeur de la vie de l’Église et pour le monde. « C’est le temps pour l’Église de retrouver le sens de la mission que le Seigneur lui a confiée le jour de Pâques : être signe et instrument de la miséricorde du Père »

PNG - 86.9 ko

La miséricorde notion fondamentale de l’Évangile : clé de la vie chrétienne. Cardinal Walter Kasper

Ed. Béatitudes 2015

Un livre essentiel sur la miséricorde écrit par le cardinal W. Kasper. Cet ouvrage de théologie, clair et accessible, est à lire absolument avant d’aborder le prochain Jubilé de la Miséricorde annoncé par le Pape François. Et comment, enfin, ne pas avoir envie de lire ce texte que le pape lui-même a tant aimé ?

Walter Kasper est un théologien allemand, nommé cardinal par le pape Jean Paul II en 2001, inlassable promoteur de l’œcuménisme et cheville ouvrière des revues Concilium et Communio. Son livre Jésus le Christ paru en 1974 l’a immédiatement fait reconnaître comme un théologien d’envergure.)

JPEG - 15.8 ko

La Miséricorde Bonne Nouvelle pour le monde. Père Martin Pradère

Ed. de l’Emmanuel

« Le Père Pradère montre comment le visage de ce Dieu qui se révèle en Jésus Christ est fondamentalement celui de la miséricorde. Loin de n’être qu’une simple dévotion, le message de la miséricorde est le noyau fondamental de la proclamation de l’Église. » (Extrait de la préface du Cardinal RICARD)

Le 17 août 2002, le pape Jean-Paul II connait le monde entier à la miséricorde du Père et s’écriait : « Il faut transmettre au monde ce feu de la miséricorde ! »

À la suite de Jean-Paul II et en préparation du « jubilé de la Miséricorde » annoncé par le pape François pour l’année 2016, l’auteur montre dans ce livre que le message de la miséricorde, inculturation du culte du Cœur de Jésus pour notre temps, est le message central de la nouvelle évangélisation.

A propos de l’auteur : Martin Pradère, prêtre de la communauté de l’Emmanuel, est actuellement supérieur du séminaire saint-joseph de bordeaux. il a exercé une grande partie de son ministère en Afrique, au service de la formation des prêtres. il a déjà écrit plusieurs ouvrages, notamment jésus doux et humble de cœur

JPEG - 27.2 ko

La Miséricorde P. Pierre Gibert sj.

Nouvelle Cité 2014

Le temps n’est-il pas à la miséricorde ? « Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux » (Luc 6,36). Mais qu’est-ce que la miséricorde ? Le pardon, la pitié, l’oubli du mal commis, la clémence ? Qu’en dit la Bible ?

La miséricorde n’est pas seulement une affaire de pardon en ce que le pardon peut avoir de ponctuel. Le pardon est un acte de miséricorde, mais la miséricorde est beaucoup plus large que le pardon. La miséricorde, c’est les entrailles de Dieu qui s’émeut avec tendresse comme un père ou une mère à l’égard de ses enfants.

Tel « le retour de l’enfant prodigue » peint par Rembrandt qui a su saisir ce moment si particulier. Qu’y a-t-il de plus éloquent que cette histoire imaginée par le Christ, que cet accueil du fils égaré, que ce geste entre embrassement, protection et invitation à se tenir debout ? La miséricorde est une question d’actes sans le mot mais des actes qui exigent d’être pratiqués sans se payer de mots

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

Vie religieuse (Corref)

Intentions de prière du Pape

Paroles de Mère St.Augustin

JPEG - 11.9 ko