Dire OUI comme Marie, JMJ Panama

« La femme qui a le plus influencé l’histoire »

« Seul l’amour nous rend plus humains, plus complets, tout le reste sont des placebos, bons mais vides », déclare le pape François devant les centaines de milliers de jeunes rassemblés pour la JMJ de Panama 2019, ce samedi soir, 26 janvier 2019, sur la « Bande côtière » de la ville de Panama pour la grande veillée de la JMJ.

Après des témoignages de jeunes, le pape leur a demandé s’ils voulaient « influencer » le monde comme Marie, dont la statue de Fatima était présente sur le podium: « Voulez-vous être “influenceur” à la manière de Marie qui a osé dire qu’«il en soit ainsi»?  » Marie elle-même « influencée » par Dieu!

Le pape a ensuite publié ce tweet sur son compte @Pontifex_fr: « Par son oui, Marie est la femme qui a le plus influencé l’histoire. Sans réseaux sociaux elle a été la première “influencer”, l’“influencer” de Dieu.

Présentes aussi des reliques de l’un des saints patrons de la JMJ, saint Oscar Romero, l’évêque salvadorien martyr: son aube tachée de sang et sa mitre épiscopale avec sa devise: « Sentir avec l’Eglise ».

Les jeunes ont aussi ovationné saint Jean Bosco qui, a dit le pape, « n’est pas allé chercher les jeunes en des lieux lointains ou particuliers, mais qui a appris à voir tout ce qui se passait dans la ville avec les yeux de Dieu ».

« N’ayez pas peur d’ouvrir votre cœur (à Jésus)… qu’il vous pousse à embrasser la vie avec toute sa fragilité et sa petitesse, mais aussi avec tte sa grandeur et sa beauté. Qu’il vous aide à découvrir la beauté d’être vivants… vous pouvez faire plus ! »

Aux parents d’Inès, atteinte du syndrome de Down, qui ont témoigné de leur accueil, le « pape lance : « Vous avez cru que le monde n’est pas seulement pour les forts ! Merci ! »

Le pape a ainsi introduit les jeunes à l’adoration de « Jésus Saint-Sacrement » dans un silence contemplatif avec un coeur comme celui de la Vierge Marie: « Qu’il me soit fait selon ta parole », pour prier pour les vocations en Eglise.

« Dans un moment, a-t-il annoncé, nous allons rencontrer Jésus vivant dans l’adoration eucharistique. Je suis certain que vous aurez beaucoup de choses à lui dire, à lui raconter sur les situations diverses de vos vies, de vos familles et de vos pays. »

« Devant lui, a invité le pape, face à face, n’ayez pas peur de lui ouvrir votre cœur, qu’il renouvelle le feu de son amour, qu’il vous pousse à embrasser la vie avec toute sa fragilité et sa petitesse, mais aussi avec toute sa grandeur et sa beauté. Qu’il vous aide à découvrir la beauté d’être vivants. »

« N’ayez pas peur, a-t-il insisté, de lui dire que vous aussi, voulez prendre part à son histoire d’amour dans le monde, que vous pouvez faire plus! »

Le pape leur a aussi demandé leur prière pour sa mission et il a ensuite exposé le Saint-Sacrement dans un immense ostensoir porté par une statue de la Vierge Marie: le pape l’a encensé et il a adoré le Saint-Sacrement avec les jeunes.

Un silence impressionnant, suivi par des chants et une prière d’intercession et d’action de grâce – en espagnol, en français, en polonais – pour les familles, les couples, la paternité et la maternité; pour les formes de vie consacrée; le sacerdoce; les missionnaires.

Le soleil s’était couché à Panama, et le Saint-Sacrement brillait dans la nuit.

L’adoration s’est achevée par la prière du « Tantum Ergo » en latin et des invocations du Saint-Sacrement, répétées par la foule des jeunes.

Sous les applaudissements, le pape s’est approché de la statue de la Vierge de Fatima: « Chers jeunes, vous n’êtes jamais seuls sur votre chemin de foi » est avec vous la Vierge Marie: « elle nous accompagne toujours » dit le pape François devant la statue de la Vierge de Fatima. Accueillez-la dans votre vie. Elle nous dit: Tout ce qu’Il vous dira, faites-le ».

Le trio de jeunes chanteurs italiens « Il Volo » – Piero Barone, Ignazio Boschetto, Gianluca Ginoble – a alors chanté un Ave Maria d’une poignante émotion. Puis le pape s’est retiré et les jeunes ont scandé une nouvelle fois: « Esta es la juventud del Papa » – « Voilà les jeunes du Pape! » -.

Les jeunes ont ensuite emporté en procession la statue couronnée de la Vierge de Fatima et la veillée s’est prolongée par des chants.

 

JMJ de PANAMA, du 16 au 28 janvier 2019

Nous aussi, nous voulons prier ensemble pour tous les jeunes qui partiront aux JMJ du 22 au 27 janvier 2019 et pour ceux qui vont les accueillir.

Ô Père Miséricordieux, toi qui nous appelles à vivre la vie comme un chemin vers toi : aide-nous à regarder le passé avec gratitude, à assumer le présent avec courage, et à construire le futur avec espérance. Seigneur Jésus, notre ami et notre frère, merci pour ton regard d’amour. Fais que nous sachions écouter ta voix qui résonne dans nos cœurs avec la force et la lumière de l’Esprit Saint. Fais-nous la grâce d’être une Église en sortie, qui annonce avec une foi vive et un visage jeune la joie de l’Évangile, pour travailler à la construction d’une société plus juste et fraternelle comme nous la rêvons.

Nous te prions pour le Pape et les évêques ; pour les prêtres et les diacres ; pour la vie consacrée et les volontaires ; pour les jeunes et tous les participants aux prochaines Journées Mondiales de la Jeunesse au Panama, et pour ceux qui se préparent à les accueillir. Sainte Marie La Antigua, Patronne de Panama, fais que nous puissions vivre et prier avec la même générosité qui fut la tienne : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole » (Lc 1,38). Amen.

Pour plus d’information, rendez-vous sur le site officiel des JMJ.

Site officiel France

Comme pour les précédentes éditions des JMJ, dix saints et bienheureux sont nommés « Patrons officiels des Journées Mondiales de la Jeunesse ». Découvrez-les ici !

Saint José Sánchez del Rio
Jeune martyr mexicain mis à mort parce qu’il refusait de renier sa Foi.

Saint Juan Diego
Appelé « Cuauhtlatoatzin » (l’aigle qui parle), né à Cuautlitlán, quartier de l’actuelle Mexico, il était un membre de la tribu des Chichimeca.

Bienheureuse sœur María Romero Meneses
Religieuse salésienne du Nicaragua


Bienheureux Oscar Arnulfo Romero

Toute sa mission a porté sur les soins du clergé et du peuple, la célébration de la liturgie, l’attention portée aux malades et aux pauvres.

Saint Jean Bosco
Fondateur de la société de Saint-François-de-Sales et de l’Institut des Filles de Marie-Auxiliatrice.

Saint Jean Paul II
Karol Wojtyla nait à Wadowice le 18 mai 1920, second fils d’un père militaire et d’une mère institutrice.

Saint Martin de Porres
Fils d’une ancienne esclave noire péruvienne et d’un noble espagnol castillan qui ne voulut pas le reconnaître.

Sainte Rose de Lima
Première sainte du Nouveau Monde, elle fut canonisée en 1671

 

 « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole » (Lc 1,38)

Chers jeunes,

Le cœur plein de mémorables souvenirs de notre rencontre lors de la Journée Mondiale de la Jeunesse 2016 de Cracovie, nous nous sommes mis en chemin vers la prochaine destination qui, s’il plaît à Dieu, sera à Panama en 2019. Pour moi, ces moments de rencontre et de dialogue avec vous sont très importants, c’est pourquoi j’ai voulu que cet itinéraire soit en lien avec la préparation du prochain Synode des Évêques, qui sera consacré à vous, les jeunes.


Le long de ce parcours, la Vierge Marie, notre Mère, nous accompagne et nous anime par sa foi, la même foi qu’elle exprime dans son chant de louange. Marie déclare : « Le Puissant fit pour moi des merveilles » (Lc 1,49). Elle sait rendre grâce à Dieu, qui a regardé sa petitesse, et reconnaît les merveilles qu’Il accomplit dans sa vie ; et elle se met en route pour rencontrer sa cousine âgée, Élisabeth, qui a besoin de son assistance. Elle ne s’enferme pas chez elle, parce qu’elle n’est pas une « jeune-divan » qui essaie de se sentir bien installée et à l’abri, sans que personne ne la dérange. Elle est mue par la foi, parce que la foi est le cœur de toute l’histoire de notre Mère.


Chers jeunes, Dieu pose sur vous son regard et vous appelle aussi, et quand Il le fait, Il voit tout l’amour que vous êtes capables d’offrir. Comme la jeune fille de Nazareth, vous pouvez rendre le monde meilleur, laisser une empreinte qui marque l’histoire, votre histoire et celle de bien d’autres personnes. L’Église et la société ont besoin de vous. Votre vision des choses, votre courage, vos rêves et vos idéaux, abattent les murs de l’immobilisme et ouvrent des voies qui nous conduisent vers un monde meilleur, plus juste, moins cruel et plus humain.
Le long de ce parcours, je vous encourage à cultiver une relation de familiarité et d’amitié avec la Vierge Sainte. Elle est notre Mère. Parlez-lui comme à une mère. Avec elle, rendez grâce pour le don précieux de la foi que vous avez reçu de vos ancêtres, et confiez-lui toute votre vie. Comme une bonne Mère, Elle vous écoute, vous embrasse, vous aime et chemine avec vous. Je vous assure que si vous le faites, vous ne le regretterez pas.
Bon pèlerinage vers la Journée Mondiale de la Jeunesse 2019. Que Dieu vous bénisse !

Francisco

 

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.