Rencontre nationale de la Fraternité de la Miséricorde

La Fraternité de la Miséricorde s’est retrouvé  du 28 au 30 septembre à la communauté de la Maison Mère des sœurs au Dorat pour vivre leur rencontre nationale.

” Pour cette rencontre nos équipes ont été activement représentées et nous portions les absents dans nos intentions de prière.

Cette rencontre s’est déroulée dans une ambiance amicale de grande participation, ce qui révèle le sens d’unité de la Fraternité”.

Marie Françoise

L’appel sur le pas de Saint Pierre

“La vie de Saint Pierre a servi de guide à notre réflexion qui débutait par des travaux pratiques : un jeu collaboratif, puis l’enseignement du Père Ducoux et le partage d’évangile pendant lequel chaque équipe devait  réfléchir sur un appel particulier reçu par Saint Pierre.

Le but du jeu était autant :

-De faire apparaitre la richesse et la diversité de chaque texte ainsi recomposé

-Que de créer un échange constructif entre les participants.

L’accueil des sœurs de la Fraternité nous a aidés dans le cheminement de notre réflexion.

Comment conclure autrement cette chaleureuse réunion que par une phrase simple provenant d’un proverbe Touareg recueilli par Charles de Foucault « Une seule main si elle n’a pas sa sœur, quoi qu’elle fasse, n’ouvrira pas un double nœud »

Françoise et Thérèse

“La veillée de prière a été l’occasion d’approfondir les différentes facettes de l’appel :

Un appelant, un appelé, un message envoyé/reçu et la réponse au message (ou refus) qui est ouverture (ou non) du dialogue. Pour chaque aspect, des messages donnant des éclairages variés sont proposés dans les Evangile et les Actes de Apôtres : d’appel en appel, la vie de Pierre passe par des conversions successives ; voilà un modèle réconfortant pour notre propre cheminement.

L’idéal, bien sûr, reste Marie qui à l’appel de Dieu répond : Fiat et Magnificat.

Au cours de la veillée chacun, à son gré, va dessiner un détail ou plusieurs sur/autour/dans la maison esquissée sur une feuille adossée à l’autel : Ainsi chacun est appelé à apporter sa contribution à la vie de la maison commune.

Apres l’enseignement du Père Ducoux, l’Assemblée générale et la messe, notre rencontre se clôt dans la joie et la perspective de la rencontre fraternelle l’an prochain organisée par l’équipe de Bordeaux”.

Sabine

 

“Il y a une joie à être miséricordieux et à faire miséricorde. Face aux souffrances et à la détresse dans le monde actuel. Il y a une urgence de témoigner et de vivre la miséricorde de Dieu, en particulier auprès des exclus”.

Mgr. de MONLEON

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.