Soeurs de Marie Joseph et de la Miséricorde
http://soeursmariejosephetmisericorde.org/La-Resurrection-s-accueille-dans-l
        La Résurrection s’accueille dans l’humilité

La Résurrection s’accueille dans l’humilité

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 4 avril 2015
  • réagir

Grâce au Samedi Saint, j’arrive de mieux en mieux comprendre que la résurrection, ce ne sont pas les grandes trompettes qui sonnent, mais quelque chose de très discret qui se répand dans nos vies.


Le Christ a voulu passer par la croix pour rejoindre chacun de nous au plus intime de nos morts. On peut l’expérimenter à chaque Triduum Pascal.

J’aime le Samedi Saint, car c’est le jour où le Christ descend jusque dans nos enfers pour nous arracher à la mort.

Quand j’étais petit, une dame me disait que c’était le jour où on avait tout le temps de balayer l’église… Pour moi, c’est un jour très fort, même si la liturgie y est moins dense.

Un jour de grand silence. Un jour d’attente. Un jour atone où l’on revient soi-même. Où quelque chose se simplifie. Grâce au Samedi Saint, j’arrive de mieux en mieux comprendre que la résurrection, ce ne sont pas les grandes trompettes qui sonnent, mais quelque chose de très discret qui se répand dans nos vies.

De même que François Varillon parle de « l’humilité de dieu », il y a quelque part l’humilité de la résurrection. C’est un peu l’expérience que j’ai faite : la résurrection n’est jamais aussi fulgurante que la conversion de Saint Paul tombant de son cheval. C’est toujours progressif. Dieu s’adapte à chacun de nous. Et s’il y a quelque chose de capital à dire de la résurrection pour le monde actuel, c’est ceci : on la reçoit, on ne se la donne pas soi-même. Elle ne se prend pas. Elle s’accueille.

La résurrection, on ne la vit pas seul. Comme frère hôtelier, je suis souvent témoin de « mini-résurrections » chez les autres. C’est un peu le côté pile de la Face de Dieu. Il est très important de rendre grâce pour ces gens qui, enfermés dans des impasses totales, voient une porte s’ouvrir là où ils ne l’auraient pas imaginé. »

Frère Philippe Joseph. Abbaye En Calcat

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

Vie religieuse (Corref)

Intentions de prière du Pape

Paroles de Mère St.Augustin

JPEG - 11.9 ko