Soeurs de Marie Joseph et de la Miséricorde
http://soeursmariejosephetmisericorde.org/Dimanche-des-Rameaux-et
        Dimanche des Rameaux et Miséricorde

Dimanche des Rameaux et Miséricorde

Evangile selon Saint Luc

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 28 mars 2015
  • réagir

Christian de Chergé disait : « La loi de Dieu est dans ton cœur… Elle est dans ton cœur d’homme parce qu’elle est dans le cœur de Dieu. Tu es capable d’être ému jusqu’aux entrailles par la souffrance, l’injustice, la détresse, parce que Dieu, le Premier, s’émeut. »


DIMANCHE DES RAMEAUX ET DE LA PASSION DU SEIGNEUR
Lc 19, 28-40 ; Lc 22-23

Frères et sœurs, depuis quinze jours, le pape François a mis en valeur, en relief, un mot, un mot qui a frappé les médias, un mot pourtant désuet, pas du tout à la mode, un mot du vocabulaire le plus ancien de l’Eglise, un mot qu’on ne peut arracher des Ecritures et de l’Evangile sans déraciner tout l’arbre ; ce mot, c’est la
« miséricorde ». Il souhaite que l’Eglise devienne plus pleinement, plus visiblement une Eglise de la miséricorde, à l’image du Christ.
Or nous venons d’écouter le récit de la Passion selon saint Luc, qui est par excellence l’évangéliste de la miséricorde ; aujourd’hui, dans ce récit de la Passion, il est le seul à nous rapporter deux paroles du Christ en croix qui replacent en plein centre le mystère de la miséricorde de Dieu.
La première, c’est la prière du Christ pour ses bourreaux : « Père, pardonne-leur : ils ne savent pas ce qu’ils font ».
La seconde, c’est la rencontre avec le Bon Larron ; jusqu’au bout, le pardon est offert : « Amen, je te le dis, aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le paradis »
Au moment de mourir, dans la plus extrême souffrance, le Christ trouve la force de ne pas rester centré sur sa souffrance, prisonnier de sa souffrance, il a encore un cœur assez grand pour y faire entrer ceux qui sont là sous ses yeux, ses bourreaux et un condamné à mort qui plaide coupable.
D’où lui vient cette force incroyable ?
De Dieu.
La miséricorde est la loi de Dieu.
Alors, frères, pouvons-nous entendre, chacun de nous aujourd’hui, ce testament du Christ ?
Christian de Chergé disait :
« La loi de Dieu est dans ton cœur… Elle est dans ton cœur d’homme parce qu’elle est dans le cœur de Dieu. Tu es capable d’être ému jusqu’aux entrailles par la souffrance, l’injustice, la détresse, parce que Dieu, le Premier, s’émeut. »
Cela n’est pas une faiblesse, d’être ému, cela n’est pas honteux, non ! c’est au contraire le signe que quelque chose en toi est prêt de craquer, de s’ouvrir : un mur se fendille, une porte est en train de s’ouvrir pour y laisser entrer plus grand que toi, plus fort que toi, Celui qui te sauvera.

Frère David
Abbaye En-Calcat

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

Vie religieuse (Corref)

Intentions de prière du Pape

septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017

Paroles de Mère St.Augustin

JPEG - 11.9 ko